Le district oeuvre dans les cinq domaines d’action, piliers de la philosophie rotarienne :

  • action intérieure,
  • action professionnelle,
  • action d’intérêt public,
  • action internationale,
  • action jeunesse.

Les 9 commissions du district

  • Leurs objectifs : assister les clubs et coordonner leurs actions
  • En quelques mots
    • La commission de la Fondation Rotary a un rôle particulier lié au statut de la Fondation.
    • Quatre mettent en œuvre des programmes relevant de l’action professionnelle, des actions humanitaires et sociales, de l’action internationale et de l’action jeunesse,
    • Quatre relèvent de l’action intérieure, dans l’organisation des clubs et du District.

La commission Fondation Rotary

Chaque club a dans son Comité un responsable de la commission Fondation. La Commission Fondation Rotary du District lui apporte son concours, notamment pour :

  • une action locale bénéficiant d’une subvention de District, de 50% (effet de levier de 1,5).
  • une action mondiale bénéficiant d’une subvention de district + une subvention mondiale, l’ensemble donnant un levier de 2,5 fois l’apport du club. Montant minimum de l’action : 30 000$.
  • ou un des 4 types de bourses
    • Bourses locales (avec subvention de district classique de 50%)
    • Bourses mondiales (avec subvention mondiale, mais part des clubs très réduite)
    • Bourses Centres Rotary pour la Paix, intégralement financées par la Fondation

La Commission veille également à ce que tous les clubs pensent à alimenter de leurs dons le budget de la Fondation : la norme adoptée par les clubs est de 100$ pour le Fonds de la Fondation, et 30$ pour PolioPlus, par membre et par an.
Elle est prête à assister les clubs s’ils rencontrent une difficulté dans le respect de ces engagements, sans lesquels la Fondation ne pourrait plus remplir son rôle.

La commission Action professionnelle

C’est le domaine naturel des clubs ROTARY.

Parmi leurs nombreuses initiatives, citons notamment :

  • Des manifestations professionnelles,
    • Comme le Rotary Business Meeting ou le Rotary Digital Meeting,
    • De nombreuses conférences thématiques de haut niveau avec des intervenants de premier ordre, événements organisés par les clubs, seuls ou en interclubs…
    • Les aides à la création d’entreprises, sous forme de prêts d’honneur dans certains clubs, de Prix tel que le Prix du Créateur d’Entreprise, des partenariats avec des Ecoles de Commerce, comme le partenariat initié de longue date par le club de Paris avec HEC Entrepreneurs… et des micro-crédits solidaires, grâce notamment à la plateforme Babyloan, où se retrouvent des clubs Rotary de toute la France.
  • Les jeunes : Grâce à un partenariat avec les Académies de Paris et de Versailles, les clubs Rotary soutiennent de nombreux jeunes dans leurs formation professionnelle. Quelques exemples :
    • L’attribution de prix 
    • Les très nombreuses opérations d’orientation carrières, de Forum des Métiers, de rencontres avec des professionnels,
    • Les simulations d’entretien d’embauche dans les lycées professionnels,
    • Les différents RYLA (Rotary Youth Leadership Awards)
      • Les clubs proposent aux jeunes de 20 à 28 ans, sous plusieurs formats : RYLA de Week-end, RYLA de district et RYLA francophone réunissant des jeunes du monde entier.
      • Il s’agit de séminaires de préparation à la vie professionnelle destinés à former des étudiants ou des jeunes professionnels au leadership, à renforcer leurs compétences en résolution de problèmes et à les sensibiliser à l’éthique professionnelle en entreprise.
        Les RYLA sont proposés par les clubs, et soutenus par le district 1660.

La commission Actions humanitaires et sociales

  • Dans ce domaine, il faut d’abord citer l’action mondiale du Rotary International : Polio +, à laquelle tous les clubs du district 1660 participent avec ténacité et opiniâtreté. Polio + a permis d’éliminer la polio en France et l’éradication de cette maladie est prévue pour 2025, si l’effort de vaccination se poursuit.
  • Chaque club organise ses propres actions, en fonction des besoins de son secteur et de ses ressources humaines et financières.  Celles-ci sont nombreuses, variées et toujours utiles à la collectivité. Leur point commun : elles ont un impact réel !
  • Le District apporte son soutien aux clubs, notamment en les faisant connaître aux autres clubs et, en tant que de besoin, en incitant les clubs à organiser des actions interclubs.

Exemples d’actions récurrentes

  • Le Concert Polio+ en Sorbonne depuis 2001/2002
  • l’Institut Pasteur depuis 2008
  • La Dictée du Rotary pour collecter des fonds pour soutenir des groupes de soutien scolaire.
  • Espoir en Tête : par l’achat d’une place de cinéma, les Rotariens participent à la recherche sur le cerveau, le système nerveux et leurs pathologies.
  • La Banque Alimentaire au profit de la Banque Alimentaire Paris Île de France pour 5 300 associations et organismes sociaux de proximité.
  • Mon Sang pour les Autres avec l’Etablissement Français du Sang
  • ShelterBox pour fournir rapidement des abris temporaires et des ressources cruciales pour stabiliser, protéger et soutenir les collectivités affectées par des catastrophes naturelles et des crises humanitaires.

Coordination des Comités Inter-Pays (CIP)

Les Comités Inter-Pays réunissent des rotariens, des conjoints de rotariens et des rotaractiens plus particulièrement intéressés par les relations entre deux pays. Ils sont à la disposition des clubs et des districts pour construire la paix et favoriser l’entente mondiale. Ils agissent comme une force d’appui du Rotary International et de la Fondation Rotary pour promouvoir l’avènement de la paix dans nos sociétés et l’entente entre les peuples.

Le district 1660 fut en France à l’initiative de 3 CIP :

  • le CIP France-Israël,
  • le CIP France Roumanie-Moldavie
  • et le CIP France-Australie.

Il a pour objectif d’aider ces CIP à accroître leur visibilité auprès des autres districts français et de soutenir les actions des clubs partenaires de ces CIP.

La commission Action jeunesse

L’action en faveur de la Jeunesse est le 5ème domaine d’action du Rotary, ce qui confirme le travail exceptionnel des Rotariens auprès des jeunes, ados et jeunes adultes ainsi que l’idée fondamentale que chaque Rotarien a la responsabilité de soutenir l’évolution professionnelle et personnelle des jeunes tout en reconnaissant la particularité de leurs besoins.

  • Les clubs Interact :
    • Il s’agit d’un programme dynamique destiné à des jeunes de 12 à 18 ans.
    • Le district 1660 soutient les actions du club Interact du lycée Hoche à Versailles la possibilité de travailler ensemble au développement de l’entente à travers le monde dans un esprit de service et de camaraderie.
    • L’objectif du district 1660 est de développer ce programme avec l’accord des établissements scolaires.
  • Les clubs Rotaract :
    Ces clubs se développent dans toute la France et accueillent des jeunes de 18 à 30 ans qui partagent déjà les valeurs rotariennes.
  • Les RYLA :
    • Ouvert aux jeunes de 20-28 ans, ces stages mettent l’accent sur le leadership, le sens du civisme et l’épanouissement personnel. Ils sont organisés par les clubs sous l’impulsion de Dominique Charmes et d’une équipe de rotariens.
    • Plusieurs formats de RYLA :
      • Les RYLA de week-end, selon les cas ouverts à tous les jeunes ou plus réservés aux rotaractiens,
      • Les RYLA anglophones,
      • Le RYLA du district d’une durée d’une semaine.
      • Le RYLA international.
      • Les RYLA ont tous pour objectif de développer les compétences en communication, négociation, travail en équipe et leadership, que les participants soient étudiants ou jeunes professionnels.
  • Les échanges de jeunes (Youth Exchange) :
    Chaque année des jeunes partent à l’étranger pour des séjours d’un an, d’un mois ou pour des camps internationaux d’été. Les séjours à l’étranger se font sur la base de la réciprocité, les clubs prenant en charge des jeunes étrangers qui sont hébergés dans des familles d’accueil.

La commission Communication et Image publique

Les 10 commandements pour bien faire parler du Rotary

  1. Se faire voir pour être vu et donc exister auprès de la municipalité et du grand public.
  2. Prendre contact avec la mairie bien avant la passation de pouvoir (cf page 9).
  3. Profiter de la passation pour inviter le maire, le responsable de la com, le maire adjoint en charge des associations, quelques présidents d’associations locales. Faire du maire un membre d’honneur du Club… sauf s’il est déjà Rotarien.
  4. Prendre contact avec les journaux locaux et les chaînes de télévision locales pour relayer vos actions, muni d’un dossier de presse (cf page 12).
  5. Etre présent le plus possible aux réunions organisées dans la ville par les associations : cocktail des nouveaux arrivants dans la ville (AVF), journée des associations, marché de Noël, galette des rois, Voeux du maire…
  6. Nouer des contacts très rapides avec les autres Clubs services de la ville et les visiter ou les faire venir lors d’un repas statutaire… Organiser éventuellement une action commune.
  7. Organiser au moins une fois dans l’année une action de prospection pour présenter les atouts du Rotary afin de recruter de nouveaux membres.
  8. Penser à envoyer vos actualités au Rotarien !
  9. Se renseigner pour savoir si les villes jumelées possèdent un Club Rotary. Si oui, prendre contact avec eux pour nouer des liens amicaux, les visiter, et éventuellement entamer une action de jumelage entre les deux Clubs.
  10. Avoir le sourire aux lèvres et… surtout ne jamais oublier que si nous sommes une très grande famille avec pour devise « Servir d’abord », notre développement et notre rayonnement dépendent de chacun de nous !

Relations avec la mairie : stratégie de communication

Conseil : Ne pas attendre le 1er juillet pour commencer.

  • Informer le maire de votre nomination, ou mieux le rencontrer avec le past president et votre responsable de Com.
    C’est lui qui mettra à votre disposition une salle gratuite pour un concert… Assurer un suivi par lettre et non par mail.
  • Centre Communal d’Action Sociale CCAS.
    Rencontrer le responsable, se présenter pour exister, proposer les services du Club pour les aider dans leurs événements.
  • Service de communication de la ville.
    Rencontrer le journaliste, le photographe… ce sont eux les générateurs d’articles dans le journal local. Les prévenir en amont de chacune de vos manifestations, demander l’affichage de votre événement sur les panneaux municipaux et dans le journal local.
  • Office du Tourisme.
    Ne pas manquer de le solliciter le cas échéant pour déposer les flyers de vos événements, voire leur faire vendre des places.
  • Panneaux routiers. S’il n’y a pas de roue à l’entrée de la ville, négocier avec la mairie pour en faire poser une (Attention ! Nouveau modèle roue jaune sur disque bleu !).

La commission Essor des clubs

Nous vous invitons à visiter des clubs près de chez vous  (attention : les clubs décident par eux-mêmes de leurs adhésions). Lors de ces visites, vous nouerez des liens avec les autres membres pour que les actions du club aient un impact réel sur la cité. Les nouvelles amitiés entre les membres et des contacts utiles à votre activité professionnelle vous donneront le sentiment que notre organisation vous donne les moyens de changer le monde.

Vous trouverez dans ces ressources des idées pour mettre en œuvre cette nouvelle approche dans votre club.

Le Fonds de Dotation du district

  • Statut :  personne morale à but non lucratif
  • Objectif : capitaliser et gérer des biens et droits de toute nature, afin de réaliser, directement ou indirectement, des missions d’intérêt général.

Fonds-dotation-district-1660