Histoire du District 1660

Au commencement, un district unique pour la France

Notre district est né en 1924 sous le nom de District 49. Ce district est le berceau de la présence rotarienne en France, puisque le « number one » français est le Club de Paris.

Il a cependant fallu attendre 1924 pour que le District 49, qui couvrait, à l’époque l’ensemble de la France et de l’Afrique du Nord soit créé. Le premier Gouverneur : Marcel FRANK est resté en fonction pendant trois ans : de 1924 à 1927. Pour les contemporains, cette durée exceptionnelle a été d’une importance psychologique indiscutable, celui de permettre au Gouverneur « d’étudier lui-même sur place tous les problèmes du Rotary en fonction des mœurs et habitudes, qui imposent plus ou moins des modalités d’application et qui ont besoin de conserver une certaine souplesse » (H. DIFFRE)

Composé au départ de quatre clubs : Paris, Toulouse, Lyon et Nice, le District 49 s’est enrichi rapidement de 10 nouveaux clubs (Vichy, Angers, Marseille, Saint Etienne, Nantes, Lille, Cannes, Bordeaux, Perpignan et Dijon). Le deuxième Gouverneur du District 49 fut un rotarien de Lyon : Etienne FOUGERE qui resta également en fonction pendant trois ans. A la fin de son mandat le District comptait 37 clubs. André GARDO, membre du club d’Angers resta deux ans en fonction : à la fin de son mandat le District comptait 48 clubs. Avec Maurice DUPERREY du club de Paris, Gouverneur 1932-1933, la règle de l’unique année de service est appliquée.

Après Gaston GERARD du club de Dijon et Ulysse FABRE du club d’Avignon, Jean APPLETON (1935-1936) a été le dernier Gouverneur du District unique, car la croissance rapide du Rotary rendit nécessaire une nouvelle organisation.

En 1936, la France est divisée en trois districts

A partir du 1er juillet 1936, notre District garde le n° 49 et ne comprend plus que la partie Nord de l’hexagone ainsi que les départements suivants : Loire-Atlantique, Ille-et-Vilaine, Mayenne, Orne, Eure-et-Loir, Loiret, Nièvre, Côte d’Or, Haute-Saône et le territoire de Belfort.

Le premier Gouverneur du district reconstitué fût Georges LEFORT (1936-1938), du club de Saint Brieuc. Il restera en fonction deux ans. Il est à noter que les trois districts feront une Conférence de District commune à Paris en 1937. Le Rotary en France était alors à son apogée et la 28ème Convention Internationale tenue à Nice en présence du Président de la République : Albert LEBRUN, désigne Maurice DUPERREY par acclamation comme Président du Rotary International pour l’année 1937-1938. Se succèdent alors au Gouvernorat Paul LONGUET, du club de Paris et Charles DEMAYE, du club du Havre qui restera en fonction jusqu’au 1er juillet 1946. Il a joué un rôle prépondérant dans la réorganisation des clubs du District à la fin de la guerre. Ernest LE ROUVILLOIS, du club de Paris lui succède (1946-1947).

En 1947, le Rotary International est en deuil : Paul HARRIS décède le 27 janvier à Chicago à l’âge de 79 ans. La Conférence de District a lieu à Paris le 9 avril 1947 en présence de Richard C. HEDKE, Président International. Puis, c’est au tour de Pierre YVERT, du club d’Amiens et de Pierre ABBAT, du club de Rouen d’assurer la responsabilité du district.

blank

Hommage à Maurice DUPERREY (1878-1972)

Maurice DUPERREY, admis au club de Paris dont il a assuré la présidence en 1928-1929, était propriétaire d’entreprises de produits chimiques et de fabrication d’abrasifs. Il a été successivement Gouverneur du District 49 en 1932-1933 et Président International en 1937-1938.

Un hommage unanime lui a été rendu en présence du ministre des Affaires Etrangères, Georges BONNET, par le Rotary Français pour les immenses services rendus à la cause rotarienne et à la France.

Pionnier du Rotary, Maurice DUPERREY est resté un rotarien actif, écouté, et très au fait des importantes mutations opérées par notre mouvement en un demi-siècle. Lorsqu’il s’est éteint, l’émotion a été très vive et très profonde en France et à Lake Placid.

En 1949 la France est divisée en cinq districts

Notre district devient le n° 73. Au 1er juillet 1949, il appelé le District FRANCE-OUEST et NORD-OUEST. Il comprenait alors la Seine-Maritime, l’Oise, la Seine et Marne, l’Yonne, la Nièvre, le Cher, le Loir et Cher, l’Indre et Loire, le Maine et Loire et la Loire-Atlantique, ainsi que tous les départements compris entre ces départements limitrophes et la Manche ou l’Océan Atlantique, soit au total 35 clubs.

Les Gouverneurs qui s’y sont succédé furent : René Gauducheau (RC de Nantes – 1949-1950), Marcel Delplace (RC de Saint Malo – 1950-1951), Marcel Amoric (RC de Rouen – 1951-1952), Francis Decaux (RC de Paris – 1952-1953), Raymond Limondin (RC d’Orléans – 1953-1954) et Jean Dusausoy (RC de Paris – 1954-1955).

Au cours de ces années, le Président du RI : Arthur Lagueux (Canadien) a été reçu à Paris le 21 octobre 1950 et le Club de Paris a fêté ses 30 ans, le 2 mars 1951 aux Ambassadeurs. Pierre Yvert, Past-Gouverneur 1947-1948 a été élu premier Vice-Président du RI au cours de la 44ème Convention Internationale qui s’est tenue à Paris du 21 au 23 mai 1953. Cette Convention Internationale a regroupé plus de 20.000 rotariens de 77 pays différents. C’était la seconde convention organisée en France après celle de Nice en 1937. Parmi les intervenants il convient de citer : Monsieur Albert Sarrault, Président de l’Assemblée de l’Union Française, Monsieur Edouard Bonnefous, Ministre d’Etat Français, et Monsieur Paul Van Zeeland, Ministre des Affaires Etrangères et du Commerce Extérieur de Belgique. Le Président du ROTARY INTERNATIONAL : H.J. Brunnier « ranima la flamme avant de déposer une gerbe magnifique sur la tombe du Soldat Inconnu » en présence d’une importante délégation et des membres de l’American Legion. La grande soirée inaugurale a eu lieu au Palais des Sports et, en dehors des séances de travail, il convient de rappeler la visite protocolaire au Président de la République, la soirée à l’Opéra de Paris ainsi que la fête de Nuit à Versailles avec ses évocations musicales et chorégraphiques et, surtout, la féerie des jeux conjugués de l’eau, de la lumière et de la pyrotechnie.

En 1955 la France est divisée en six districts

Notre district devient le n° 75. Au 1er juillet 1955, le District 73 auquel nous appartenions étant devenu trop lourd à gérer fut à nouveau partagé. Notre district compris alors l’Oise, la Seine et Marne, l’Yonne, la Nièvre, le Cher, l’Indre, l’Indre et Loire, la Sarthe, l’Eure et Loir, la Seine et Oise, la Seine, le Loiret et le Loir et Cher.

Les Gouverneurs qui s’y sont succédé furent Robert Bussière (RC de Saint Amand Montrond – 1955-1956) Pierre Humbert (RC de Meaux – 1956-1957) et Robert Rechniewski (RC de Paris – 1957-1958)

En 1956, « L’Institute » a eu lieu à Paris sous la houlette du « conseiller » : le Gouverneur DUHAMEL, et le 23 février 1958, un forum international a été organisé à Paris pour l’anniversaire du Rotary et une journée d’étude s’est tenue à Dijon le 29 mars de la même année pour former les responsables des futurs 166ème et 171ème districts.

Ces trois années ont été marquées par une très forte expansion et, dans notre district, la création de nouveaux clubs ce qui a conduit à un re-districting le 1er juillet 1958 où la France a été divisée en huit districts.

En 1958 la France est divisée en huit districts

Notre district garde les mêmes limites géographiques mais devient le District 166.

Les Gouverneurs qui s’y sont succédé furent Antoine Baldassari (RC de Dreux – 1958-1959). « L ’Institute » est organisé à Paris, ce qui nous vaut la visite du Président International Cliff Randall et, la même année, le Gouverneur en exercice a représenté le District au Conseil de Législation de Dallas. Charles Blazy (RC de Chartres – 1959-1960), Félix Beny (RC de Paris – 1960-1961). « L’Institute » est à nouveau organisé à Paris au CNPF en présence du Président International J. Edd Mc. Laughlin. L’objectif de Félix Beny a été d’assimiler tous les nouveaux rotariens du District membres des clubs créés depuis quatre ans et de marquer une pause dans la politique d’expansion.

Le District a, par ailleurs, participé à la Convention de Tokyo grâce à un voyage organisé par le RC de Saint-Cloud.

Henri Goude (RC du Mans – 1961-1962) a reçu « l ’Institute » qui a eu lieu au Mans en présence du Président International Jo Abey, en visite au District, et une réunion est organisée à Paris le 12 avril. Comme l’année précédente, le District est représenté par une importante délégation à la Convention de Los Angeles grâce au dynamisme du Vice-Président du RC de Saint-Cloud : on parle encore de la « Petrov’s Party » qui se renouvellera d’année en année jusqu’à la création de « Connaissance du Rotary ». Roger Taillemitte (RC de Vierzon – 1962-1963) inaugure la division d’un District qui devient de plus en plus lourd en huit groupes avec la nomination de représentants du Gouverneur par groupe de clubs.

Le Président International Nitish C. Laharry (de nationalité indienne) passe officieusement à Paris le 24 septembre et est reçu par le Comité de District. « L’Institute » a lieu à Fontainebleau sous la direction du Gouverneur Claude Beguin. Le Gouverneur met en place une commission d’aide aux rapatriés d’Algérie sous la responsabilité d’André Laguens (également ancien Président du RC d’Alger). André Laguens (RC de Paris – 1963-1964) recevra également le Président International Carl Miller qui visite le District le 2 août et le ministre de l’Information Alain Peyrefitte y présidera la réunion organisée par le RC de Paris. Au cours de son discours il répond à un récent article de Newsweek concernant les relations entre la France et les USA.

Les trois derniers Gouverneurs avant un nouveau re-districting furent :

  • Gaston Pelletier (RC de Vincennes-Est de Paris – 1964-1965)
  • Bertrand de Waru (RC de Tours – 1965-1966) qui fait imprimer sa propre devise sur tous les documents à en-tête du District : « échangeons entre nous le meilleur de nous-même ». Sous son année, le district a participé de façon massive à la Conférence Régionale d’Amsterdam
  • Jacques Trode (RC de Saint Cloud – 1966-1967) qui, pour faire suite à son prédécesseur a pris pour devise : « Et soyons des rotariens efficaces ».

Sous son Gouvernorat, le district a reçu le Président du R.I. Richard L. Evans, en septembre 1966, au cours d’une brillante soirée en présence du Président Duperrey, des huit Gouverneurs français en exercice, et de nombreux anciens Gouverneurs et représentants des clubs.

Un club Interact a été créé en mars 1967 au Mans. En mai 1967, presque tous les clubs du District ont participé à la Convention Internationale de Nice au cours de laquelle une médaille Paul Harris créée par le maître Albert de Jeager du RC de Meudon a été remise au Président et au Secrétaire Général du R.I. Un précis d’Informations rotariennes écrit par Edouard Dainville de la Tournelle (RC de Melun) a été diffusé à l’ensemble du district.

En cette fin d’année 1967 il convient de revenir sur deux points :

La Convention de Nice (la troisième en France), qui a regroupé environ 20.000 rotariens, ne fût pas la plus importante en nombre mais la plus internationale. Le programme, qui était fastueux, avait été conçu par un comité « France 67 » créé sous la Présidence de Jacques Giraud (ancien vice-Président du R.I.), André Laguens, secrétaire Général et les huit Gouverneurs des Districts français des années 1964 à 1967. Pendant ces 3 années, les rotariens français ont versé un complément de contribution volontaire pour améliorer l’accueil et la qualité des prestations.

Le District était devenu très lourd : les limites territoriales n’avaient pas changé depuis douze ans (1955) et correspondaient à un territoire d’une surface supérieure à celle de la Suisse avec 69 clubs (plus deux en formation). La proposition transmise en Juillet 1966 a été acceptée par le « districting committee ». Notre district n’a conservé que les anciens départements de la Seine, Seine et Oise, Seine et Marne plus le Loiret et l’Eure et Loir. Les clubs de l’Oise ont été rattachés au District 164 et ceux de la Sarthe au nouveau District 165. Le Gouverneur TRODE a été chargé de la formation d’un nouveau District, le District 172 qui comprenait surtout les anciens clubs du Sud du District 166, les clubs du Nord-Ouest du District 171 et quelques clubs du District 169. La première Assemblée de ce nouveau District a eu lieu à Bourges le 1er juillet 1967, sous la présidence du Gouverneur Bernard Berbier (RC de Dijon).

Durant toute cette période et avec une continuité exemplaire, Georges Magnant est resté trésorier du District de 1959 à 1967.

Depuis un certain temps déjà, fonctionne dans le district, et sous la responsabilité des Rotary clubs Ouest de Paris et La Défense, un cercle « Paul HARRIS » groupant un certain nombre de jeunes pour la plupart enfants de rotariens.

Le 166° District, l’un des dix districts (1967-1972)

Hubert Guilpin (RC de Saint-Cloud)

Grâce à son action, la Fondation Rotary va se développer par la création de la distinction « Paul Harris Fellow », le premier à la recevoir étant l’ancien Gouverneur Jacques Trode (3ème en France) et le second l’ancien Gouverneur Robert Rechniewxski. Cette année-là une motion a été votée à la conférence de district en présence de Paul Ferrero (Suisse) représentant le Président du RI pour modifier la composition de la commission de nomination du nouveau Gouverneur. Cette commission est dorénavant composée, outre le collège des anciens Gouverneurs, des Présidents de cinq clubs tirés au sort. Une délégation importante du district s’est rendu à la Convention Internationale de Lausanne et le président du RI a rendu une visite officieuse au district au retour de cette Convention.

Pierre Métivet (RC de Meudon – 1973-1974)

L’année a été marquée par l’organisation d’une soirée à la Comédie Française en faveur de la recherche médicale qui a permis un don de 16.000 francs. La conférence de district a été l’occasion de remettre la charte au club de Sèvres en présence du vice-président du RI : Antonio Venzo (Italie) représentant le président William C. CARTER. Ce dernier a rendu visite au district et a été reçu par Alain Poher, président de la République par intérim et le conseil municipal de Paris. Une soirée de gala organisée à l’Opéra au profit du Centre de recherche sur le cancer a permis de réunir une somme de 80.000 francs.

Georges Magnant (RC Est de Paris-Vincennes – 1974-1975)

Maurice Radiguet (RC de Saint Germain en laye – 1975-1976)

C’est à l’assemblée de district que le principe de la création d’Hôpital sans Frontière a été adopté en partant d’idées déjà développées par le District 167 et le club de Meudon : il s’agira de l’action principale de la commission d’intérêt public du district pour l’exercice courant. Le président du RI Ernesto Imbassahy de Mello (Brésil) a visité le district courant avril et participé à la réunion préparatoire des jeunes du grand échange avec le District 798 (Connecticut – USA). Au cours de cette année rotarienne, Pierre Métivet a mis à jour la carte des territoires des clubs du district.

Charles Jamet (RC de Rueil-Malmaison – 1976-1977)

L’année a été marquée par un certain nombre d’actions :

  • journée d’information rotarienne est organisée en septembre
  • inauguration de « Hôpital sans frontière »
  • séminaire de formation des présidents et secrétaires de clubs
  • élaboration d’un tableau de bord des secrétaires de clubs
  • organisation du 4ème congrès européen des clubs Rotaract début avril 1977 à Paris
  • lancement de l’opération Chavaniac Lafayette
  • création d’un service permanent d’information sur les conditions d’exercer des professions (S.P.I.P.) repris en compte depuis par le C.N.P.F.
  • création de l’I.D.E.P., école de leaders, animée par des rotariens
  • édition des cahiers du District 166 fixant les grandes politiques du district
  • le Past-Gouverneur Maurice Radiguet représente le district au Conseil de Législation à San Francisco.

Le 166° District, l’un des treize districts (1977-1979) – 62 clubs

Cette nouvelle organisation n’a pas touché notre district dont les limites géographiques sont restées les mêmes. Les Gouverneurs qui s’y sont succédé furent :

Jean Turck (RC de Paris – 1977-1978).

Au cours de l’année, il a été procédé au découpage du District et Michel Bobot (RC de Versailles) et Robert Lagrange (RC de La Ferté-sous-Jouarre), anciens Gouverneurs, ont été désignés à la Conférence de district pour parer à cette éventualité pour l’exercice 1979-1980. Jean Turck a eu pour constant souci d’inciter les clubs à une ouverture vers les collectivités locales et à un accroissement des effectifs des clubs. Il a également souhaité la promotion de meilleurs moyens d’information interne et externe.

Albert Moulin (RC d’Ouest de Paris – 1978-1979)

blankSous son Gouvernorat, l’ « Institut » de la zone CENAEM s’est tenu à Paris du 1er au 3 décembre 1978 en présence du Président du RI Clem Renouf (Australie) et de son successeur James Lafayette-Bomar (USA). Deux motions ont été votées pendant la Conférence de District : l’une visant à modifier le mode de désignation des Gouverneurs, l’autre approuvant la création d’un échange de groupes d’études dans le cadre de la Fondation Rotary. Du 10 au14 juin, de nombreux rotariens de District se sont retrouvés à la Convention Internationale de Rome où les congressistes ont été reçus par le Pape Jean-Paul II. L’assemblée de District s’est tenue avec le nouveau district 177ème . C’est le Gouverneur Albert Moulin qui a été chargé de mettre en place le nouveau district : le District 177.

Le 166° District, l’un des quatorze district (1979) – 34 clubs

Le nouveau découpage concerne cette fois principalement notre District qui se trouve, en fait, divisé en deux : la partie « Est », augmentée de 8 clubs de l’Oise, quitte le 164ème District, et forme le nouveau 177ème District ; la partie « Ouest » garde le sigle « 166 » et comprend approximativement (du fait que certains clubs sont à cheval sur plusieurs départements) les départements des Yvelines, des Hauts-de-Seine et de Paris plus, dans le Val d’Oise (partie Ouest) les clubs d’Argentuil, Houilles-Bezons, l’Isle Adam-Beaumont, Magny-en-Vexin, Pontoise-Cergy et Taverny-Beauchamp, et dans l’Essonne (partie ouest) les clubs d’Arpajon, Dourdan, Longjumeau et Palaiseau, soit au total 34 clubs. Nous n’en sommes qu’au début de cette nouvelle période.

Le Président International, James Lafayette-Bomar (USA) « Que le désir de SERVIR éclaire votre route », est venu en France et a honoré le District 166 de sa visite sous le gouvernorat de Michel Bobot (RC de Versailles – 1979-1980) les 16, 17 et 18 octobre. Le Président International a ensuite visité 5 districts français et rencontrer des réfugiés du Sud-Est asiatique. Le premier RYLA (Rotary Youth Leadership Award) a été organisé dans le district et un échange de groupes d’études dans le cadre de la Fondation Rotary en avril-mai a pu se concrétiser avec le District 745, piloté par le past Gouverneur Maurice Radiguet. Dans le cadre du 75ème anniversaire du Rotary International, les clubs ont participé à l’opération 3 H « Health Hunger-Humanity » et les versements à la Fondation Rotary et PHF (Paul Harris Fellow) ont permis, pour la première fois, d’avoir deux boursiers.

Comme pour le 25ème et le 50ème anniversaire du Rotary International, la Convention s’est tenue à Chicago et a réuni 18.524 participants de 90 pays.

L’expansion du district et son avenir

« Dans le passé, l’expansion a toujours été à l’origine de la création de nouveaux districts, en partant à l’origine de Paris. Le dernier découpage ramène notre District à une surface géographique très limitée alors que l’on dénombre tout de même sur cette petite surface environ 6 millions d’habitants, soit 1/9 de la population nationale avec une potentialité de rotariens plus forte qu’ailleurs du fait de la concentration des affaires sur notre territoire. C’est dire que nous sommes très en dessous de la moyenne nationale alors que nous devrions être largement au-dessus.

Il y a donc une réflexion et un effort à faire pour que nous soyons de plus en plus nombreux à avoir, à Paris et autour de Paris, notre route éclairée par le Désir de Servir. Le signataire connaît bien ce problème pour l’avoir étudié et avoir abouti à la création de plus de trente clubs en moins de dix ans. Mais certains obstacles n’ont pu être surmontés dans le passé et il faut espérer qu’ils pourront l’être dans un avenir très proche afin de développer l’esprit de service là où bat le cœur de la France. »

Jacques Trodé – Gouverneur 1966-1967

De 1980 à 1992 le district continue son évolution

Les faits marquants sont les suivants :

1980-1881 : Gouverneur : René Lucas (RC La Défense)

  • L’action « eau vive » continue son développement. Proposée au Rotary International, elle est reconnue par la Fondation Rotary en 1981
  • Le District comprend 5 Rotaracts et la deuxième charte est remise au Club de Versailles

1981-1982 : Gouverneur Jacques Pilliot (RC de Longjumeau) – Son gouvernorat compte 2 créations de clubs : RC Orly-Croix du sud (remise de charte le 15 octobre 1981 au château de Clotay à Grigny) et RC d’Orsay le 7 octobre 1982 au Country Club de Chevry.

1982-1983 : Gouverneur Jean Perrotin (RC de Paris) – un 37ème club est créé à Nanterre

1983-1984 : Gouverneur André Riedberger (RC de Rueil-Malmaison) – l’année rotarienne débute dès le 4 juillet par les Jeux handisports Internationaux et la réception de la croisière de la jeunesse. Le président du Codifam (Comité cOnsultatif des DIstricts de France, d’Afrique, d’Andorre, de Monaco et des pays francophones ou partiellement francophones) : Albert Moulin, fait reconnaître implicitement cet organisme par le Président élu du Rotary International lors de la Conférence du 173ème district. 2 clubs sont créés : Chaville le 23 mars 1984 et LEVALLOIS le 24 mai 1984. Une opération « Médicaments pour la Pologne » est réalisée en décembre 1983 et février 1984 pour un montant de 800.000 F.

L’association ACRODI (Association des Clubs Rotary du District) est créée en mai 1984.

Le 1er juillet 1984, un 15ème District est créé : le n° 901 Maroc, Mauritanie, Algérie, Tunisie.

1984-1985 : Gouverneur : Maurice Herr (RC de Palaiseau). Dans le cadre de la foire de Paris du 27 avril au 8 mai, une exposition permanente est organisée « Carrières et métiers » et un groupe d’études est envoyé en Californie sous la conduite de Denis Levé (RC de Paris). 4 nouveaux clubs reçoivent leur charte : Suresnes Mont Valérien le 21 novembre, Versailles-Parc le 24 janvier, Cergy le 26 avril et Paris-Italie-Val de Bièvre le 18 juin. Un Rotaract est créé à Antony-Sceaux le 1er juin.

1985-1986 : Gouverneur : Jean-Louis Heitschel (RC de Rambouillet) – Le club de Boulogne-Billancourt reçoit sa charte le 19 novembre 1985 dans les Salons du golf de Saint Cloud.

1986-1987 : Gouverneur : Laurent Chazal (RC de Paris Ouest) – 3 clubs sont créés : Neuilly-sur-Seine le 9 septembre 1986, Issy-les-Moulineaux le 7 novembre 1986 et Saint Nom la Bretèche en mai 1987. Un Interact voit le jour à Magny-en-Vexin. Le dernier remontait à 1967 au Mans. Cette année-là, un concours d’affiches contre la drogue est également organisé.

1987-1988 : Gouverneur : Claude R. Doumic (RC de Paris) – le RC de Louveciennes est créé le 20 avril 1988. Cette année-là l’Institute joint CEEMA-RIBI (CEEMA : Continental Europe, East Mediterranean, Africa. RIBI : Rotary In Great Bretain and Irland) conjoint aux deux régions mais a été déserté par un grand nombre de dirigeants du Rotary en raison du coût élevé du voyage. Sur proposition du directeur Mohammed Benmejdoub, une nouvelle répartition de ces colloques fut décidée :

  • une année sur deux, un seul colloque pour toute la région CEEMA (Continental Europe, East Mediterranean, Africa), la plus étendue du monde rotarien et si possible avec le RIBI
  • l’année suivante 3 colloques de zone en vue d’augmenter la camaraderie, l’internationalisme et réduire les distances et donc les frais

1988-1989 : Gouverneur : Bernard Jung (RC Paris-Sud) – sous son année, le Prix Littéraire du Rotary s’étend au plan national. Le 25 avril 1989, le RC de Montrouge reçoit sa charte et, ce même jour, le 1er prix littéraire du Rotary, présidé par Madame Claude Pompidou est attribué à Denise Brigou pour son ouvrage « Soupes de nuit ».

1989-1990 : Gouverneur : Jacques Berthet (RC de Rueil-Malmaison) – Le RC de Maisons-Laffitte reçoit sa charte. La journée nationale rotarienne du Don du Sang est organisée, l’I.D.E.P. est fondé ainsi que l’ARCHE (Association Rotarienne de Collecte Humanitaire) sur proposition de Denis Trottmann. Jacques Berthet fut membre du Conseil d’Administration du Rotary International (1996-1998).

1990-1991 : François Duviard-Marsan (RC de Meudon) – 3 clubs reçoivent leur charte : Verrières-le-Buisson, La Défense-Esplanade et Meudon-Rodin. Sous l’impulsion du Président de la Commission, Albert Moulin, la contribution à la Fondation Rotary atteint 138.000 $. Le district devient le premier de la région CEEMA (Continental Europe, East Mediterranean, Africa) pour ses dons à la Fondation.

1992 à nos jours

Un changement éventuel du territoire est envisagé par le Gouverneur le 13 novembre 1990 par modification des Districts 1640, 1660, 1670 et 1770. Le 1er juillet 1991, les districts passent à 4 chiffres.

1991-1992 : Gouverneur : Georges Renard (RC de Paris) – Le Président du RI : Rajendra Saboo (Inde) assiste à la remise de charte au RC de Bucarest le 12 mai 1992, premier Club inclus dans le territoire du District 1660 et, de passage à Paris, remet les prix « Réalisations marquantes » au RC de La Celle-Saint-Cloud pour son action « simulation d’embauche ».
La conférence Internationale a lieu à Budapest sur le développement du Rotary dans les pays de l’Europe Centrale et de l’Est.
Le 1er juillet 1992, le District 1710 (Lyon) est scindé en deux Districts : 1710 (Lyon Région) et 1780 (Rhône, Alpes, Mont Blanc)

blank1992-1993 : Robert Collot (RC de Garches-Marnes-Vaucresson) – 55 clubs – Au moment de la mise en place du projet de 1991 concernant la nouvelle répartition des Clubs et la réalisation d’un nouveau District, un nombre important de Clubs en demandent l’annulation, acceptée par le Président International Clifford L. Dochterman (USA) dans sa lettre du 13 juillet 1992. La Conférence Internationale a lieu à Vienne en vue de faire le point sur la situation du Rotary dans les pays de l’Est.

1993-1994 : Denis Trottmann (RC de Versailles) – 58 clubs dont 3 en Roumanie. Cette année-là une réflexion particulière est conduite sur « l’insertion professionnelle » dont les handicapés et sur « le Rotary et la Santé ». Les clubs de Vélizy, Cluj Napocaz et Timisoara (Roumanie) reçoivent leur charte. Au 30 juin 1994 l’effectif du district est alors de 2.358 rotariens.

1994-1995 : Jacques Verrier (RC de Paris-Ouest) – 55 clubs + 3 en Roumanie. Les points forts de l’année ont été l’organisation de deux séminaires sur « nouveaux rotarien », et la « Fondation Rotary ». Une journée « Rotary portes Ouvertes » a été organisé à l’occasion des 90 ans du Rotary ainsi que trois colloques professionnels. 6 nouveaux clubs sont créés en Roumanie ainsi que 3 clubs Rotaract.

blank1995-1996 : Jacques Waller (RC de Paris) – 55 clubs + 3 en Roumanie. Deux séminaires sont organisés sur les « nouveaux rotariens » et la « Fondation Rotary ». Les grands axes de l’année sont « efficacité – image – communication » en vue de favoriser « l’Expansion ». Un sondage (micro-trottoir) concernant l’image du Rotary est organisé. Le District 1660 et les rotariens français sont associés à l’émission de Gérard Holtz sur Europe 1, « soixante minutes pour les autres ». Jacques Berthet est élu Directeur 96/98 du Rotary International et Albert Moulin reçoit, des mains du Président de la Fondation Rotary, la plus haute distinction octroyés, « Distinction Pour Services Eminents ». Le nombre de clubs en Roumanie passe de 3 à 9.Un accord intervient avec le district 1770 et les quatre clubs cardinaux de Paris pour lancer en commun le parrainage d’un nouveau Club dans Paris.

blank1996-1997 : Charles Finkelstein (RC de Pontoise) – 69 clubs dont 13 en Roumanie. L’opération « Un jeune, un métier, un Rotarien » est lancé. Cette opération deviendra « 100.000 jeunes prêts pour l’an 2000 », sur le modèle de l’action menée à Dijon. Le club de Conflans Saint Honorine reçoit sa charte.

1997-1998 : Jacques Mora (RC de La Celle-Saint-Cloud) – 56 clubs. La jeunesse a été le thème privilégié de l’année tant lors de la présentation des clubs que lors de la table ronde qui a réuni des personnalités comme Michel Bernard (Président de l’A.N.P.E.) Martine Clément (Vice-Président du CNPF) et qui avait pour thème « les jeunes face aux défis du 3ème millénaire ». C’est ce qui a été le départ de l’action « 100.000 jeunes prêts pour l’an 2000 » qui s’est poursuivie au-delà de l’année rotarienne.

1998-1999 : Michel Toque (RC d’Orly Croix du Sud) : 57 clubs. Les points forts de cette année ont été l’opération nationale coordonnée par le District 1660 sur « 100.000 jeunes prêts pour l’an 2000 », la création du site Internet du District 1660 et le Forum au Sénat : « Insertion des travailleurs immigrés ».

blank1999-2000 : Catherine Noyer-Riveau (RC de Paris la Défense Grande Arche) – 58 clubs. Les points forts de son année ont été une rencontre avec les journalistes au Presse Club et un passage au journal de 20 heures sur TF1 (photo) à l’occasion de la visite du Président International : Carlo Ravizza, qui remet sa charte au 1er District roumain à Bucarest le 17 juin 2000. Le club de Paris-Bercy reçoit sa charte (4ème club sur le territoire de Paris), le 1er club Interact du District est créé ainsi que le C.I.P. « France-Brésil ». Catherine Noyer-Riveau sera par la suite la première femme à devenir membre du Conseil d’Administration du Rotary International (2008-2010).

2000-2001 : Bernard Dervaux (RC de Colombes, Bois-Colombes, La Garenne-Colombes) – 58 clubs. Le point fort de cette année a été l’organisation de la Conférence de district commune avec le District 1770 à laquelle le Président International : Frank Devlyn a été son propre représentant ce qui est rarissime. Les deux districts ont été fondateurs des Centres pour la Paix et la Résolution des conflits. Chaque district a versé à cet effet 25.000 $. Un partenariat avec le SAMU Social de Paris a été mis en place pour la mission Tuberculose (2.000 KF). Le District 1660 a été volontaire et retenu pour créer, sur Paris, un club test nouvelle formule : c’est le RC de Paris-Agora. La Tribune est diffusée sur le site Internet du district et par courriel. Les clubs de Vélizy et Paris-Champs-Elysées reçoivent leur charte.

2001-2002 : Gérard Morel (RC de Paris-Ouest) – 60 clubs. Le point fort de cette année ont été le lancement du Centre d’études pour la Paix et la résolution des conflits à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris par Tny Serrano, représentant le Président de la Fondation Rotary, le 23 mars 2002. Les clubs de Triel-Verneuil-Vernouillet et de Paris-Agora ont reçu leur charte et le club Rotaract de Paris-Bercy est créé. Un colloque sur « Les jeunes et l’entreprise » est organisé.

2002-2003 : Michel Peyraud (RC de Neuilly)

blank2003-2004 : Lucien Moreau (RC de Versailles-Parc) sous son Gouvernorat, le dispositif juridique du district et des clubs a été revu afin qu’il soit conforme tant au regard du dispositif mondial que national. Le système de désignation du gouverneur a évolué vers une représentation équilibrée des composantes du district dans la commission proposant le candidat au Rotary International.
Une collaboration étroite a été établie avec le district 1770. Le Rotaract est devenu le premier de France : 2 nouveaux clubs ont reçu leur charte. Les clubs de Paris Beaubourg et de Saint Prix ont reçus leur charte.

blank2004-2005 : Pierre Doucet (RC Paris) a célébré le centenaire du Rotary avec faste. (cf. bulletin joint)

Depuis le centenaire du Rotary International ont été successivement Gouverneur du District 1660 :

  • 2005-06 Marcel SARON
  • 2006-07 Bernard FELIX
  • 2007-08 Maurice HUNEMAN
  • 2008-09 Michel Armand BONNET
  • 2009-10 René GRANGE
  • 2010-11 Philippe MAURY
  • 2011-12 Jacques Edmond ALLORANT
  • 2012-13 Bernard L’HUILLIER
  • 2013-14 Philippe LEGENDRE
  • 2014-15 Chantal SCHODER
  • 2015-16 Jean-Jacques REVEL
  • 2016-17 Jean TASSONE
  • 2017-18 Françoise DURAND
  • 2018-19 Catherine MULNET
  • 2019-20 Serge LESCOAT
  • 2020-21 Jean-Luc POUCH

Cet article a été écrit par Françoise DUBREUIL-MOREL (RC Boulogne-Billancourt) pour célébrer le centenaire du Rotary International, grâce aux archives du District et aux contributions de Jacques TRODE, Michel BOBOT et Denis TROTTMANN.