L’idée de base de Paul Harris, avocat américain de Chicago, lorsqu’il a fondé le Rotary en 1905, était de grouper dans l’amitié des gens de professions différentes et de les faire agir ensemble, pour le bien de la collectivité où ils exercent leurs activités.
L’idée devait être bonne, puisqu’aujourd’hui le Rotary International regroupe plus de 1,2 million de membres actifs dans plus de 200 pays et régions géographiques, sur les cinq continents. En France 34 000 rotariens et rotariennes sont répartis dans les 1052 clubs de l’hexagone.

Servir d’abord est la devise du Rotary, mais elle est – ou pourrait-être – celle de millions de volontaires qui militent à travers le monde dans des ONG ou des associations, avec le même désir de servir.

Alors quelle est la spécificité du Rotary ?
Le rotarien est un professionnel, qui a acquis dans son domaine un niveau de responsabilités, et a fait la preuve de ses qualités et d’une éthique professionnelle élevée. C’est en sa qualité de professionnel qu’il devient membre de son club, et qu’il y représente sa profession.
Ces critères de sélection garantissent au club une grande diversité de profils et d’expériences, rarement réunies ailleurs. Ils sont le gage de découvertes et d’échanges passionnants, basés sur la compréhension et le respect des différences.

Devenir rotarien, c’est rejoindre une communauté

Le rotarien est membre de son club au niveau local. A ce titre, il est aussi membre de son District (regroupement de 50 à 100 clubs) au niveau régional, et bien sûr du Rotary International, au niveau mondial.

Le Rotaract

Le Rotaract regroupe avec le même idéal les membres âgés de 18 à 30 ans.